Masques

Aussi loin que porte le regard, dans l’espace et dans le temps, on aperçoit des hommes masqués. Le masque est l’appareil culturel des temps archaïques. Fabuleux héritage de l’imaginaire, de la nostalgie et du désir humains. Cet objet futile est donc un objet de première nécessité. Objet suprême du paradoxe le masque est placé sous le signe de l’ambiguïté. Façonné pour tromper, il cache que pour révéler. Le détour qu’il accomplit dans les champs de l’illusion n’a d’autre effet que d’ouvrir les voies de la vérité. Le mensonge qui le fonde conduit au cœur de la réalité. L’observateur s’en remettra à l’arbitraire de sa propre conscience pour voyager dans le dédale de mes masques à la recherche de sa vérité.

Published: décembre 16 2016