Robert Mercier Gallay

Peintre autodidacte

Qui-suis-je ?

Né le 21 septembre 1954 à Bourg-Saint-Maurice (SAVOIE).
Peintre autodidacte, Mine de plomb et encre de chine, peinture à l’huile depuis 1983.

Robert mercier gala

Ma démarche artistique

A travers une technique actuellement hyper pointilliste, je traite mon travail par thèmes qui servent de support à ma démarche artistique tout en étant confondue à ceux-ci. Pour chacun de ces thèmes ma démarche s’articule autour de la forme, de la couleur, de la matière ou effet de matière mais aussi du lieu, de l’époque, de l’atmosphère, du choix du sujet, d’une impression, d’une réflexion, d’un motif, d’un événement qui m’a particulièrement marqué ou inspiré.

Chaque thème à une âme, il mûrit doucement et s’impose ; c’est la matrice du tableau, sa racine. Je peux ensuite le décliner,  faire des variations sur ce thème, en m’efforçant de rester novateur. J’abandonne un thème dès que je ne sens plus cette intimité au niveau de la recherche. Le travail sur différents  thèmes simultanément est une  source incomparable de recherche et permet à mon œuvre de s’enrichir perpétuellement.

Les passerelles qui existent entre les différents thèmes sont le véritable moteur de recherche de mon œuvre qui se nourrit en permanence de ses échanges et de cette confrontation. Cette confrontation est le cœur de l’œuvre et  favorise la régénération permanente de celle-ci.

Ce travail et cette recherche s’expriment en parfaite harmonie avec ma personnalité, c’est un chemin, une voie que j’essaie de tracer.  Sentier mouvant, sur lequel je ne cesse d’entrevoir de nouvelles orientations, éternel recommencement d’une passion qui évolue à l’infini.

En cours

Suivez-l'avancement

Expositions & salons

Toutes les dates

• 1983 CHAMONIX, THONON-LES-BAINS.

• 1984 LE PUY, YVOIRE.

• 1985 LE BOURGET DU LAC,
THONON-LES-BAINS.

• 1986 PARIS (salon des indépendants), BONNEVILLE, LE PUY, LANGEAC, CHAMBERY.

• 1987 PARIS
(salon des indépendants et galerie ATLANTE), LANGEAC, LE PUY, THONON-LES-BAINS, SALLANCHES.

• 1988 PARIS
(salon des indépendants et galerie ATLANTE), DEAUVILLE, LA ROCHE SUR FORON,
ANNEMASSE, ALBERTVILLE, VAL-THORENS.

• QUEBEC (biennale International CANADA).

• 1989 VAL-THORENS, NÎMES, DEAUVILLE (galerie René BOREL), CHATEL- GUYON,
CLERMONT-FERRAND, BONNEVILLE, VITTEL, DEAUVILLE, LE  PUY, BILLOM, LANGEAC,  ALBERTVILLE, THONON-LES-BAINS.

• 1990 LYON, RIOM (Galerie de la Harpe), DEAUVILLE, NÎMES,ALBERTVILLE,
BONNEVILLE, PERTUIS (vente aux enchères).

• 1991 CHARAVINES, BEZIERS, NÎMES, VICHY, VITTEL, CLERMONT- FERRAND, RIOM
(Galerie de la Harpe), THONON-LES- BAINS (Chapelle de la Visitation).

• 1992 CANNES, BEZIERS, VITTEL, BRIOUDE.

• 1993 DEAUVILLE.

• 1994/1995 BEZIERS.

• 1996 LAUSANNE (SUISSE).

• 1997 BEZIERS, AMPHION (Cité de l’eau, Haute-Savoie).

• 1998 BEZIERS

• 2000 BEZIERS, YVOIRE (Haute-Savoie).

• 2003 CHAMBERY (Espace MALRAUX), SEEZ (Savoie).

• 2004 PARIS (Galerie ARTITUDE), ALLINGES (Haute-Savoie).

• 2005 PARIS (Galerie ARTITUDE), LECCO (Italie, galerie KAMAVER), LE PUY.

• 2006 PARIS (Galerie ARTITUDE), Paris (Maison de la Radio).

• 2007 PARIS (Galerie ARTITUDE), YVOIRE (Haute-Savoie).

• 2008 YVOIRE (Haute-Savoie).

• 2009 Les GETS (Haute-Savoie).

• 2010 Les GETS (Haute-Savoie).

• 2011  Les GETS (Haute-Savoie).

• 2012 Les GETS, SEYTROUX (Haute-Savoie).

• 2013 Les GETS (Haute-Savoie).

• 2014 Les GETS, AMPHION (Cité de l’eau, Haute-Savoie)¸.

Distinctions

Tous les prix

• 1985
3ème Prix de peinture
au salon du PUY EN VELAY.

• 1989
 Prix de peinture
(Compo narrative)
au salon de DEAUVILLE.

• 1990
Mention spéciale du jury
au salon de DEAUVILLE.  

• 1991
Médaille de bronze
au salon de BEZIERS.
2ème Prix & prix du public
au Salon de CHARAVINES.

• 1992
3ème Prix de peinture
à CANNES.

• 1993
Mention spéciale
du jury à DEAUVILLE

• 2005
Prix du jury
LECCO (Italie).

La peinture

conclusion

La peinture est toujours essentiellement personnelle, mais l’orientation et la démarche plastique du peintre ne sont pas forcément à expliquer. Le seul juge de toute œuvre, n’est autre que l’œil  de l’individu et lui seul ; tout cela avant même que le cerveau n’ait repris à son compte l’expression qu’a subit l’œil . La toile doit nécessairement embraser l’œil. Si cette impression entraîne un coup de foudre, alors et seulement à ce moment, la toile acquiert une autre dimension pour l’observateur.

    Le peintre pourra estimer que sa toile a une certaine plénitude.

Plus d'infos ? Envie d'achat ?

13 avenue des romains
74200 – Thonon les bains

robert.merciergallay@gmail.com
06.32.81.13.30 (sms de préférence)